CHENILLES PROCESSIONNAIRES

Les chenilles processionnaires possèdent des poils urticants microscopiques qui provoquent d'importantes réactions allergiques mais aussi des troubles oculaires ou respiratoires. Le danger est également important pour les animaux.
Un nid vide ou un cocon de chenilles contient encore des millions de poils urticants et polluera l'environnement direct de l'arbre durant plusieurs années.

Différentes méthodes de luttes existent contre la chenille processionnaire.


  

  Cycle de Vie

 

 

  • A partir de mi-juin

Vol

Reproduction

Ponte

 

 

Les papillons sortent de terre. La femelle et mâle s’accouplent : le mâle meurt dans les 2 jours tandis que la femelle s’envole sur un rameau ou une aiguille du pin pour pondre de 70 à 300 œufs, puis meurt elle-aussi.


 

  • Août - Septembre

Eclosion

 

 

Les petites chenilles éclosent 30 à 45 jours après la ponte

 

  • Octobre - Février

Nidation

 

Ces chenilles vont muer 3 fois avant l’hiver :

- Elles tissent un pré-nid dans lequel elles passent la journée. Puis les larves   commencent à se nourrir avec les aiguilles du pin. Ces nids passent  souvent inaperçus.

- Lorsque cette zone ne leur offre plus assez de nourriture, elles migrent plus haut dans l’arbre et construisent un nouveau nid.

- Puis elles forment un nid volumineux d’hiver sur le côté sud pour profiter des rayons du soleil. Pour s’alimenter, elles sortent en procession la nuit en suivant un fils de soie qui leur permet de retrouver leur nid. Leur poil est très urticant !


 

  • Printemps

Procession

 

 

La colonie quitte le nid en procession pour s’enfouir de 5 à 20 cm dans le sol. Elles se déplacent en longue file de  quelques centaines de chenilles. Elles s'arrêtent dans un endroit bien ensoleillé et s'enfouissent dans le sol.

 

 

  • Avril – Juin

Enfouissement

sous la terre

 

 

Chaque chenille tisse un cocon pour démarrer son processus de transformation en chrysalide Au bout de quelques mois, chaque chrysalide se métamorphose en papillon. Puis un soir d'été, les papillons sortent de terre...

... Le cycle recommence ...

 

 Traitements


 

  • A partir de mi-juin

Piégeage


 

          Pose d'un piège à phéromone de synthèse (odeur que libère le papillon femelle) pour attirer et capturer les papillons mâles de juin à septembre.

 

  • Septembre - Novembre

Traitement biologique

 

          Cette méthode consiste à pulvériser des toxines sur les aiguilles des pins qui provoquent la mort des larves. Ce traitement est particulièrement adapté aux grandes surfaces, entre autres les forêts, pour lesquelles il est impossible de pratiquer l’échenillage et d’utiliser les pièges.


 

  • Décembre - Avril

Echenillage

 

 

          Couper et incinérer les branches porteuses de nids à l'aide d'un sécateur fixé au bout d'une longue perche. Il est indispensable de se protéger contre les risques d'urtication (combinaison, masque, lunettes, gants).


 

  • Décembre - Avril

Piégeage des chenilles

 

 

          La pose d'un éco piège placé autour du tronc de l'arbre va permettre de capturer les chenilles lorsqu'elles descendent en procession pour s'enterrer.


 Recommandations

 

La chenille possède une grande quantité de poils qu’elle libère très facilement si elle se sent en danger. Ces poils contiennent une substance urticante et allergisante. Les réactions allergiques sont nombreuses et plus ou moins sérieuses :

-               pour l’homme : démangeaison très vive, inflammation, réaction oculaire…

-               pour l’animal : nécrose de la langue…



La rencontre d’un animal avec une chenille processionnaire est donc une urgence !

Appelez rapidement votre vétérinaire afin de maximiser les chances de récupération de l’animal : un traitement anti-inflammatoire puissant associé à une perfusion pourront être mis en place.

Ne pas manipuler les nids, même vides, car ils contiennent une quantité importante de poils urticants. 



                                             https://sites.google.com/site/dijonchenilles/chenilles-processionnaires/Traitement%20chenilles%20processionnaires%20Dijon.JPG                       

                                                                                                                  
 Cet insecte urticant poursuit sa conquête du territoire français, bien aidé par le réchauffement climatique.